« Visite médicale »: pour un sevrage indolore

par Yem

Pour certains soignants prescripteurs, recevoir les visiteurs médicaux qui viennent les démarcher est une habitude, ancrée dans le quotidien de leur cabinet ou de leur service. C’est même parfois un temps de pause agréable pendant laquelle pour une fois un tiers s’intéresse à eux et à leur petite vie, peut leur offrir un petit-déjeuner ou un repas, propose éventuellement de financer un projet de formation. Dans ces conditions, si avantageuses, pourquoi donc ne plus les recevoir?

  Pour ces prescripteurs d’accord pour se poser la question, voilà un petit programme de sevrage. Et comme pour la cigarette, sachez que l’échec au programme n’est jamais une fatalité, au contraire, c’est un gage d’augmenter les chances de succès pour la suite!

ETAPE 1 : Jouons ensemble!

Allez, une petite grille de mots croisés en attendant un patient retardataire, à l’heure du goûter ou bien aux toilettes, rien de tel que de passer le temps en s’amusant!

Si vous êtes courageux et souhaitez avancer rapidement dans ce programme, vous pouvez même essayer de reporter un rendez-vous prévu avec un représentant, et de prendre le temps de pause que vous auriez eu pour remplir la grille. Un report, ça ne mange pas de pain!

En cas de difficultés pour remplir la grille vous trouverez des indices de choix sur les blogs de :

Le bruit des sabots

Farfadoc

Dr Calafiore

Docteur Milie

Docteur gécé

motscroisésvide

Cliquez pour visualiser et imprimer si vous le souhaitez


HORIZONTALEMENT
5. Caractéristique  physique d’un papier souvent orné de jolis tableaux colorés
9. Quand il est pharmaceutique, Nous devrions pouvoir espérer
   qu’il œuvre avant toute chose pour le bien des malades 
13. Commence dès le plus jeune âge de l'étudiant en médecine
14. Permet de briser les chaînes
15. Elles Comportent parfois des biais dissimulés
16. Argument commercial buccodentaire
17. Qui imprime durablement les esprits
18. Permet en théorie d'améliorer nos pratiques (quand elle est bien faite avec de l’indépendance dedans)
19. Qui dure depuis trop longtemps
20. Son abus peut tuer quand elle concerne les médicaments

VERTICALEMENT
1. Solidement ancrée
2. Plus elle est longue, plus les actionnaires des firmes pharmaceutiques sont contents 
3. Un critère de jugement qui devrait être essentiel        
4. Le moins et le mieux possible pour la revue homonyme
6. Endormir profondément
7. Plus il est croustillant moins l’esprit est critique
8. Il faut parfois la soulever pour faire bouger l’opinion 
10. Organisme de formation médicale indépendante
11. Elle peut être subliminale
12. Contraire d’information
motscroisésSolution

ETAPE 2 : Les solutions des mots-croisés

Tentez d’être honnête avec vous-même, mettez toutes les chances de votre côté pour réussir et ne consultez les solutions qu’après avoir rempli ce que vous pouviez, et cherché les indices dans les blogs proposés!

SOLUTIONS

Allez, encore un peu de lecture pour digérer tout ça!

-Formindep, association pour une formation et une information médicale indépendante

-Prescrire, revue médicale indépendante, et sa position sur le thème « Influences »

-« Suppression des visites médicales: une pétition en ligne et quelques tensions » (Le Quotidien du médecin- 22/02/2013)

-« Pourquoi je ne suis pas (encore) abonné à prescrire », sur le blog de mimiryudo

-« Formation Mes Couilles », sur le blog de Jaddo en 2011

« Laboratoires pharmaceutiques : un lobby en pleine santé », France 2, dans l’émission « les infiltrés » du 22/02/2013

ETAPE 3 : La pétition

Vous approchez du but!

  Serez-vous prêt à signer

La Pétition ?

ETAPE 4 : Le sevrage définitif

\O/

Vous êtes maintenant probablement conscient que malgré ses avantages apparents, la visite médicale est inutile voire nocive, et qu’elle relève plus du commerce et de la publicité que de la médecine.

Nous avons besoin des firmes pharmaceutiques pour élaborer des médicaments utiles pour nos patients. Mais nous avons aussi besoin d’organismes de formation et de médias indépendants pour nous informer sur les moyens de traitement les plus appropriés et non pas ceux générant le plus de profit.

Et les visiteurs médicaux dans tout ça? Le combat pour une formation et une prescription libérée du joug de l’industrie pharmaceutique ne date pas d’aujourd’hui. Leur profession est déjà malmenée et leurs effectifs se réduisent peu à peu. Ceux qui sont encore en activité ont peur de l’avenir, à juste titre. Je soutiens ces hommes et ces femmes dignes dans leur combat professionnel. Leurs patrons doivent prendre les responsabilités de leurs choix passés basés sur le mercantilisme. Nous ne sommes pas responsables de cette situation.

Voilà ce que j’expliquerai à mes patients et aux visiteurs à l’avenir:

« Médecin, je souhaite soigner mes patients de la manière la plus indépendante et objective possible. C’est pour cela que je refuse de recevoir les représentants de l’industrie pharmaceutique. »
Publicités